Château des Aubiers

Château des Aubiers

XIXème siècle

Selon Henri Frotier de la Messelière, ce château a été construit vers 1890, sur le site d'un ancien château ayant appartenu aux XVe-XVIe siècles à la famille Dolo qui avait les droits de moyenne justice, de colombier et de moulin à vent.

Au XVIIe siècle, le domaine passe, par mariage, aux Visdelou, seigneurs de Bourgueil. L’amiral Toussaint de La Villéon des Marais l'achète en 1681 et réunit le domaine des Marais à celui des Aubiers. Sa fille le reçoit en dot lors de son mariage avec M. de La Noue de Bogard, conseiller au parlement de Bretagne.

Au XVIIIe siècle, Charles de la Noue de Bogard et des Aubiers en est propriétaire. Selon Daniel de la Motte Rouge, c'est à Charles-Marie-Sévère de la Noue des Aubiers, ancien zouave pontifical, conseiller général du

canton sud de Saint-Brieuc élu à la Chambre des députés de 1889 à 1898, que l'on doit la construction du château actuel dont la façade porte ses initiales.

Le château est réalisé sur des plans de style néo-gothique selon les plans de l'architecte Mellet (tradition orale), comme l'indiquent les tourelles, l'escalier monumental et les balustrades ajourées. La chapelle, les écuries et la grille d’entrée datent de la même époque.

En 1926, René de Nantois devient le nouveau propriétaire.

Anecdotes

Dans les années 1920 le château et le parc sont acquis par un maquignon briochin, Gosselin pour la somme d’un million de francs. Celui-ci s’empresse de tirer le maximum de profits de son achat en faisant paître de mauvais chevaux destinés à la boucherie.(source Tout l’Fourbi)

Situation géographique

Plan IGN, château des Aubiers

Plan IGN

 

Extrait Cadastre, château des Aubiers

Cadastre

 

Extrait cadastre 1812, château des Aubiers

Cadastre 1812

 

Plan terrier 1787, château des Aubiers

Plan terrier 1787

 

 

 

Description technique

  • - Matériau(x) du gros-oeuvre et mise en oeuvre : Granite, brique, appareil mixte, moellon, pierre de taille  
  • - Matériau(x) de couverture : Ardoise
  • - Vaisseau et étage : étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, un étage carré, étage de comble
  • - Parti d'élévation extérieur : élévation ordonnancée  
  • - Type de la couverture : toit à longs pans, croupe, noue, toit conique, toit en pavillon
  • - Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier droit, en maçonnerie
  • - Typologie : Style néo-gothique
  • - Commentaire descriptif : Château de style néo-gothique de plan rectangulaire allongé, à élévation ordonnancée à cinq travées, ouvert sur les quatre côtés, appareillé de granite en pierre de taille et de moellons de brique. Façade antérieure cantonnée aux angles de corps de bâtiments de plan carré, à travée centrale couverte d'un toit en pavillon et flanquée de deux tours circulaires. Façade postérieure à avant-corps central en forme de châtelet flanqué de deux tourelles en encorbellement, cantonnée aux angles de tours circulaires. La mise en oeuvre des matériaux crée un effet de polychromie et souligne l'axe de composition de l'édifice : granite clair en pierre de taille pour l'étage de soubassement, moellons de brique rouge au premier et au deuxième niveau, bandeaux de granite clair horizontaux régnant sur les élévations antérieure, postérieure et latérales, encadrement des ouvertures et lucarnes appareillées de granite clair en pierre de taille.

Dessin et cartes postales

Carte postale 1, château des Aubiers

 

Carte postale 2, château des Aubiers

 

Carte postale 3, château des Aubiers

 

Carte Postale 4, château des Aubiers

 

Carte postale 5, château des Aubiers

  Carte postale 6, château des Aubiers

Photographies

Vue de 3/4, château des AubiersEcusson, château des AubiersVue aérienne, château des Aubiers - Olivier VaudelSalon, château des AubiersEcalier à vis, château des AubiersSalle à manger, château des Aubiers

Sources d'informations

Livres

  • - FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. « Au coeur du Penthièvre : Lamballe - Jugon - Moncontour - Turnegoët. Saint-Brieuc » : Editeur : Les Presses Bretonnes, 1951, p. 7
  • - FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. « Le pays de Lamballe. Saint-Brieuc » : Francisque Guyon éditeur, 1921, p. 4.
  • - LA MOTTE ROUGE, Daniel de. « Châtellenie de Lamballe. Vieilles demeures et vieilles gens ». Hénansal : Daniel de la Motte-Rouge, 1977, p. 507-510.
  • - Ernest GAILLARD éditions Tout l’fourbi Volume 3 page 9